mardi 26 mars 2013

Le brouhaha de l'Afrique



S'il est bien une chose à laquelle on ne peut échapper ici, c'est LE BRUIT. Quelque soit l'endroit où nous sommes, impossible de trouver un moment de repos pour nos tympans.

Première remarque d'ordre général, les gens parlent fort, très fort, où qu'ils soient (sauf quand on demande un renseignement, là bizarrement il arrive souvent que la réponse soit à peine audible). De plus,en tant que blanc, on se fait souvent interpeler sur notre passage et si on a le malheur de ne pas répondre à ceux qui nous sont désagréables, comme se sont souvent les plus crétins, ils se mettent à nous crier dessus, nous déversant un flot de paroles incompréhensible, sur un ton agressif et moqueur, ô délicate poésie qui flatte les sens ! Puisque l'environnement est bruyant par conséquent les gens au téléphone sont obligés de crier. La conduite hasardeuse amène les conducteurs d'engins divers et variés à user et abuser du klaxon. Celui ci est également utilisé comme moyen de communication, ainsi le taxi en quête de passager informe vivement tout piéton de sa présence à grand coup de klaxon strident, manquant de peu de lui déclencher une crise cardiaque au passage.Le paroxisme étant atteint les jours de coupures de courant où en plus de tout ça, le ballet des groupes électrogènes ronronne joyeusement un peu partout.

Que l'extérieur soit bruyant, cela paraît normal, mais on pourrait espérer être au calme une fois rentré chez soi. Raté !

Le plus terrible pour nous pauvres européens que nous sommes, c'est le rythme de vie local, qui suit le soleil. L'éveil sonore commence vers 6h voir 5h30, avec les voisines du rez de chaussé qui font la vaisselle ou la lessive dans la cours en discutant (et pas en chuchotant, cela va sans dire). Sans parler de leur progéniture, qui se chamaille et pleure à la moindre occasion à toute heure de la journée, joue dans la cours intérieure en hurlant littéralement (on peut aimer les enfants mais il y a des limites tout de même). Quant aux autres étudiants, ils  n'hésitent pas à faire partager leur musique à tout le voisinage, dès potron minet. Se faire réveiller par des décibels de Section d'assault, ça n'a pas de prix...Le soir c'est plus calme car les gens se couchent relativement tôt, mais il nous parvient toujours une musique lointaine, probablement en provenance des bars. Et puis il y a les jours mémorables, ceux où l'eau se remet à couler dans la citerne à 3h du matin après plusieurs jours d'interruption par exemple. A ce moment, c'est l'allégresse, tout le monde sort en tapant joyeusement sur les bidons qu'ils vont de ce pas remplir dans un tohu bohu à réveiller les morts.


Dans tout ça, il y a toujours quelque part un coq pour chanter, quelqu'un pour enfoncer des clous, le bruit d'une tronçonneuse au loin, le déluge de pluie sur la tôle, une mère qui dispute son enfant qui à son tour braille à plein poumons, le son grésillant d'une télévision, les chiens du quartier qui hurlent à mort....

On l'aura compris, le rapport au bruit n'est pas du tout le même que chez nous, la devise semble être « fait autant de bruit que tu peux car tes voisins en font autant ». Il y a des choses supportables mais  la musique à un volume de discothèque à 7h, pour nous c'est clairement du manque de respect. Alors qu'ici tout le monde semble s'accomoder du bruit ambiant, personne ne dit aux enfants d'arrêter de hurler ni à son voisin de baisser la musique ou la télévision.

Ce qui est nuisance sonore ou tapage nocturne chez nous fait ici partie du paysage sonore, ce joyeux brouhaha qui fait de l'Afrique une terre si vivante, trop parfois pour nos sens aseptisés d'occidentaux...

5 commentaires:

Le Druide (Romain) a dit…

MDR excellant ! Tout a fait d'accord ^^. Ça me fait penser aussi que j'avais écrit un truc semblable concernant le bruit ici dans mon premier mail pour ma mère ^^. Et leur conduite aussi...Chose qui se vérifie d'autant plus maintenant...

mitelzoziau a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
mitelzoziau a dit…

On répond quoi à un black qui t'interpèle parce que tu es blanc ???
La blague de la durite : qu'est-ce qui est noir et qui pète tout le temps ? !

Ok, je vais me coucher ...

Pauline a dit…

Oula du courage! Attendez que la période des exams arrive vous allez avoir l'impression d'entendre genre encore 10 fois plus fort :D

Ségolène Bellanger a dit…

Si tu veux, n'étant pas dotée d'une douce âme sensible protectrice des enfants, je peux te donner quelques techniques pour les faire taire... A tout jamais mouhahahhaa (rire maléfique en provenance de Bernay, contrée ensoleilée et fraiche)

Enregistrer un commentaire