mardi 26 mars 2013

Musées des civilisations


Nous passions devant tous les jours mais nous n'avions jusque là pas encore pris le temps de le visiter. Situé au bord du lac, le musée des civilisations ne passe pas inaperçu à Dschang. C'est l'un des rares bâtiments de la ville qui fait preuve d'une recherche esthétique et que l'on aime ou pas ses motifs géométriques peints de couleurs vives, il ne manque pas d'attirer le regard. 

La visite commence par l'histoire du Cameroun, des premiers peuplements au paléolithique jusqu'à l'indépendance en 1960, en passant par la découverte au XVème siècle par les portugais et l'esclavage et la colonisation qui en découlèrent.

Le reste de l'exposition est ensuite consacré à la description des grandes aires culturelles du Cameroun, des différentes ethnies qui les composent et de leur mode de vie.

Une insistance particulière est accordée aux royaumes, encore dénommés chefferies, qui sont un type d'organisation que l'on retrouve dans tout l'Ouest du Cameroun. A Dschang et dans les environs, en plein pays Bamiléké (une grande ethnie du Cameroun) on trouve de nombreuses chefferies, il y en a même une dans notre quartier, la chefferie Foto.

                                                                       Maquette de l'entrée d'une chefferie

Les communautés sont regroupées autour d'un chef, le Fo qui est un chef à la fois spirituel et politique. Il est le médiateur entre le monde des ancêtres et le monde des vivants. Mais il n'est pas seul à gouverner car il existe des conseils spécialisés pour l’assister dans la prise de décision. Les chefferies ont perdu beaucoup de leur pouvoir initial avec le développement d'un Etat et d'institutions modernes, aujourd'hui elles ne gèrent guère plus que les affaires de famille. Malgré tout elles restent un symbole fort des coutumes locales et sont le lieu de nombreuses fêtes tout au long de l'année au cours desquelles se déroulent les rites traditionnels, danses, processions et sacrifices d'animaux (souvent chèvres).

Nous avons été agréablement surpris de ce musée fort bien documenté, il semble que le partenariat avec la ville de Nantes ait été une réussite. Seul bémol, nous aurions aimé un peu plus d'information sur les objets exposés (provenance, utilisation...).





3 commentaires:

mitelzoziau a dit…

Superbe article bien illustré !!!

Pauline a dit…

Ahah vous avez réussi à tout lire??? (Pour moi y avait trop de panneaux mon cerveau avait honteusement saturé...)

Oriane a dit…

En toute honnêteté, nous n'avons pas tout lu mais je dirais une bonne partie sauf certains flemmards (je tairai les noms) qui ont zappé la partie à l'étage...

Enregistrer un commentaire